Eruption volcanique : le Piton de la Fournaise 2.0

Eruption volcanique : Le Piton de la Fournaise

Nuit du 7 au 8 octobre !

Démarrée le 24 août 2015, l’Eruption volcanique du Piton de la Fournaise ne cesse de nous éblouir ! Quel spectacle sublime ! Alors nous continuons de partager avec vous et sans plus de blabla nous vous laissons profiter du spectacle !

 

En petit bonus, on vous fait voir le sublime ciel étoilé autour du volcan ! 😀

Et en prime les paysages autour du volcan en éruption… Une autre vision du monde qui nous entoure…

Plongée à SALIBA

PLONGEE SITE DE SALIBA

Ile de la Réunion

PLONGEE A SALIBA ILE DE LA REUNION

En face de Boucan Canot, non loin du Jardin des Gorgones Plongée Récif – Dérivante Mes paramètres : Profondeur max 31m  Temps de plongée 35min Et c’est parti pour de belles photos !!!

 

 

Demoiselles bicolores noires et blanches

taille adulte max : 6 à 25cm

Profondeur : 5 à 9m

Murène ruban  taille adulte max : 120 cm Elle est carnivore et se nourrit essentiellement de petits poissons et crevettes qu’elle chasse la nuit. Etant aveugle, elle les repère grâce à ses autres sens.

Comme toutes les espèces de murènes, elle naît d’abord mâle pour devenir femelle par la suite, si les besoins s’en font sentir et si elle a atteint 90 à 95 cm.

 

Chirurgien à voiles

Taille max adulte : 40 cm

Ils vivent en général en solitaire ou en couple.

 

Daurade tropicale ou Empereur bossu

Taille max adulte : 60 cm

Il change de sexe au cours de sa vie : il naît femelle puis devient mâle.

Poisson Ange à trois tâches

taille adulte max : 26 cm

Profondeur : 3 à 40m

Ils sont territoriaux et vivent généralement en solitaire, parfois en couple ou en petit groupe. Nourriture : algues, éponges, zooplanctons et petits invertébrés. Particularité : Hermaphrodites, les adultes sont d’abord des femelles avant de devenir mâles.

Poisson ou Gobie de feu

taille adulte max : 7 cm

Profondeur : 6 à 61m

Ils sont souvent par couples mais on peut également les trouver en solitaire ou en petits groupes. Ils se tiennent en station immobile, 50cm au dessus de leur terrier qui est creusé dans le sable.

 

Baliste carène

taille adulte max : 25 cm

Il se nourrit de zooplancton et d’algues flottantes.

 

 

Chirurgien hawaïen 

Taille max adulte : 54 cm

Hétérocongres ou anguilles jardinières 

Taille adulte : de 30 à 80 cm

Vivent en colonie allant parfois jusqu’à 100 individus séparés par une distance évaluée pour ne pas manquer de nourriture tout en permettant un rapprochement lors de la période de reproduction. S’installent entre 7 et 45 m de fond sur des pentes de sables exposées aux courants. Un reportage intéressant https://www.youtube.com/watch?v=xGgKOS3kGpo

Et voilà pour cette belle plongée !!! A vos sourires et bonnes bulles !!! 😀

Plongée à l’île de la Réunion : des débuts de photo sous marine…

A l'île de la Réunion ... JE BULLE !!!

21 oct

Mes débuts de photo sous marine …

Plonger à l’île de la Réunion c’est le PIED !!! L’eau est chaude et les fonds tropicaux de toute beauté ! Et on a bien sûr envie de faire des photos…

Alors pour démarrer on s’est dit « Tiens si on faisait des tests en PMT ? (Palmes Masque Tuba … je sais certains penseront que je me la pète, d’autres diront qu’ils le savaient déjà et pour ceux qui n’avaient pas d’avis sur le sujet … dites vous juste que c’est un petit moyen plus rapide de le dire !)

Et le résultat c’est ça…

 

 

Chirurgien bagnard à raies noires

 

 

Loche rayon de miel ou mérou gâteau de cire

 

 

Concombre

 

 

Baliste Picasso

Après avoir testé en PMT, on se lance dans les photos en plongée ! Oulàlà le stress… Donc on vérifie 15 fois le caisson pour être bien sûr qu’il ne va pas s’ouvrir ou que de l’eau ne va pas rentrer dedans … Et à la fin on se lance !

La première plongée et ses premiers essais photos …

Donc pour mettre le contexte : nous plongeons avec un club associatif de Saint Denis « Le Diony Bulles » ! Ils sont adorables, très pro en plongée et accordent une grande importance à la sécurité et au plaisir ! Bref ils sont supers !

La première plongée est une plongée test pour se rencontrer et apprendre à se connaitre sous l’eau. Tout se passe bien donc on peut se lancer avec l’appareil photo !

Avant tout, une autre plongée test pour voir si le caisson ne fuit pas : on plonge donc avec le caisson sans l’appareil photo, juste avec du papier toilettes ou du sopalin dedans. Et on vérifie à la remontée si rien n’est mouillé ! Tout va bien OK c’est parti ! (juste un détail : avec du papier, le caisson a tendance à remonter donc bien attaché à la stab il vous fait une sorte de flotteur au dessus de la tête… pas toujours pratique mais ça va !)

Et allez la première plongée avec photos sous marines : plongée au large de Saint Gilles Les Bains et de Boucan Canot

SITE / SALIBA

PROFONDEUR / 30m

Je vous donne un aperçu et on se donne rendez vous dans un prochain article pour le reste des éléments de la plongée Saliba et des autres plongées !!!

Anges à trois tâches
Chirurgien à voiles

Je vous dis également en bref les quelques déboires que j’ai rencontrés…

  • un appareil photo qui est mal positionné et donc… beugue et refuse de fonctionner sous l’eau ! OK Penser à bien vérifier la mise en place de l’appareil photo dans le caisson !
  • de la buée dans le caisson… pas de possibilité de faire des photos ! GRRRRRRR OK Penser à fermer son appareil photo avec de l’air sec : on met le caisson au frigo quelques temps et on ferme devant le frigo, ou on met la clim, ou encore on le rempli avec l’air de la bouteille de plongée en le mettant dans un sac plastique. Pour moi c’est test au frigo. PUIS bien penser à ne pas le laisser en plein soleil pour que l’air dans le caisson ne se réchauffe pas avant la plongée ! ET LA TOUT VA POUR LE MIEUX !! 🙂

ET BIEN SUR ON RESTE TOUT SOURIRE !!!! PARCE QU’ON EST EN VACANCES ET DANS UN CADRE MAGNIFIQUE ! SANS OUBLIER … QU’ON FAIT DE BELLES BULLES !!! 😀 😀

Une branche qui bouge à l’ile de la Réunion …

Une branche qui bouge...

Avez vous déjà vu une branche qui bouge … ?!? Incroyable non ?! Sauf quand on connait ce drôle d’insecte qui ressemble à une branche : le phasme…

  • Le phasme bâton est un petit insecte…
  • Quoi??? Un PETIT insecte ?! Mais tu es gonflée ! Adulte je mesure tout de même entre 10 et 16 cm !
  • Pardon, pardon… Bon je reprend : Le phasme bâton est un insecte qui fait partie de la famille des phasmaptères, sous famille des Lonchdiday et du genre Carausius espèce Morosus.
  • Bla bla bla Tu peux pas juste leur dire que je suis un phasme bâton et un des plus beaux que tu ais vu non?!
  • Euh… si si mais en fait… tu es surtout le seul que j’ai vu ! Alors oui d’accord le plus beau si tu veux aussi ! Je peux continuer?
  • Oui oui mais plus soft on ne lit pas une encyclopédie !
  • Ok ! Alors en bref pour approcher un tout petit peu le phasme : Son corps est fusiforme, il ressemble à une brindille ou à un bâton
  • Sans blague?! On se demandait vraiment pourquoi ce nom de phasme bâton !
  • Oui bon j’explique quand même on ne sait jamais ! Alors ensuite : son alimentation est composée de feuilles de chêne, de ronces
  • Ahahah ! Surtout moi à la Réunion ! Tu n’as pas réfléchi là?! Disons plutôt que je me nourris de feuilles oui mais de plein de plantes différentes ! Donc je suis un herbivore.
  • C’est ça ! Et avec une vie nocturne !
  • Et oui le jour je dors en me faisant passer pour une brindille, d’où le nom de phasme bâton ! Tu suis toujours ?
  • Oui oui… Et pour la reproduction, elle est sexuée sauf en l’absence de mâle où la femelle pond des œufs sans intervention du mâle : c’est le mode de reproduction par parthénogenèse.
  • On s’adapte quoi ! On va pas laisser mourir l’espèce tout de même !
  •  Et adulte il a une durée de vie de 6 mois à 1 an
  • QUOI ???? Mais qu’est ce que tu racontes ??? Ca ne va pas de me casser le moral comme ça ! Je crois que je ne vais plus bien du tout… je sens la dépression qui s’approche…
  • Mais non, c’est euh… une mauvaise info. Tu sais le genre d’info qu’on sort des statistiques mais tu es sans doute un phasme exceptionnel ! D’ailleurs tu es sublime !
  • Ah … sublime oui mais JE NE VAIS PAS VIVRE VIEUX !!! BOUH OUH OUH OUH
  • Euh… on regarde tes superbes photos ?
  • Je suis photogénique?
  • Oui superbe !
  • Bon d’accord alors…
  • OUF ! (bon je me tais histoire de ne pas froisser le moral de mon phasme bâton et je vous laisse l’admirer !)

La Cuisine créole : l’île de la Réunion version gourmands !

Honneur à la Cuisine créole !

Petits tests à la portée de cuisiniers du dimanche qui adorent manger, déguster, faire frémir leurs papilles mais ont des talents de cuisiniers ... modestes...

Une envie de cuisiner créole parce qu’on se régale et qu’on a envie de tester nos « talents »…


Vous avez faim rien que d’y penser ? Nous aussi !!! Mais je vous assure qu’on a aussi une certaine forme d’angoisse… Bon j’exagère peut être un peu… Pas d’angoisse mais plutôt une appréhension ! Imaginez vous un peu la scène : depuis notre arrivée à la Réunion, nous nous régalons et prenons grand plaisir à goûter les spécialités locales ! Nous évitons régulièrement mais très poliment le piment parce que nos papilles n’y résistent pas et que nos yeux larmoient à son contact… mais à cette exception près et le fait que Mag ne mange pas de viande (mais pas d’inquiétude Charlou se fait un devoir d’y goûter !) nous goûtons et dégustons ces délicieux plats ! Donc… nous avons voulu apprendre et tester la cuisine créole… Nous commençons donc par ………………………… Roulement de tambours s’il vous plait …………… Un Cari Thon et des Bonbons Banane ! C’est parti ! Souhaitez nous bonne chance ! 🙂

Le Cari Thon


Etape 1 : la recette ! Alors on n’est pas des savants fous ni de bons cuisiniers donc on fait… avec une recette ! Et voici le lien de la recette : http://www.mi-aime-a-ou.com/recette_cari_thon.php Vous savez tout sur cette recette……. En théorie ! Maintenant on va partager notre expérience avec vous et vous montrer les étapes et le résultat !

Etape 2 : La découpe et préparation des ingrédients
Thons et tomates !
Thon et tomates !
L’ail et le gingembre en théorie pilés … et en pratique, faute de pilon ce sera au robot…
Etape 3 : on suit la recette en mode cuisson ! Et on démarre avec les oignons qui rissolent !
Puis les tomates, le curcuma et le verre d’eau
Et voilà l’ail et le gingembre qui les rejoignent !
Et enfin le thon ! On laisse mijoter et le tour est joué !
Et là vous vous dites … Chouette ! Mais c’était comment ? On veut savoir si c’est bon ! Alors la réponse est OUI !!! MAIS … Et oui on se doit d’y apporter quelques nuances tout de même :

  • ça n’a pas le même goût que ceux que nous mangeons cuisinés dans les règles de l’art…
  • On n’a pas mis de piment
  • On a trop mis de gingembre

DONC … c’est bon mais on n’est pas encore au point ! A retenter, à refaire, bref il faut persévérer ! 😉

Les Bonbons Banane

Etape 1 : La recette ! Alors là, l’idée est différente puisque c’est une recette d’une amie créole ! Youpi ! 🙂 Et puis on l’a vu faire, on l’a aidé donc on part déjà avec une petite longueur d’avance ! Voici la recette :
Etape 2 : on fait la pâte ! C’est tout bête, on écrase les bananes puis on rajoute les ingrédients 1 à 1 dans l’ordre de la recette ! Alors lâchez vous c’est tout facile et c’est trop bon ! 🙂
Et c’est fini ! On obtient des bonbons (beignets) banane tout chauds tout bons ! Il ne reste plus qu’à déguster !!! D’ailleurs… je vous laisse … Mon estomac a hâte !!! 😀
Etape 3 : la cuisson Comme pour les beignets classiques : dans une poêle avec de l’huile pour les faire frire ! (eh oui les réunionnais aiment bien le cuisine frite !)